PIEGEUR 2.0

by Albert Roura / Jueves, 27 marzo 2014 / Published in OPINIONOPINIONS

PIEGEUR 2.0

 

L’utilisation du téléphone intelligent sur la ligne de trappe

Par Antoine Martineau-Rousseau, Québec, Canada

Où que vous soyez dans le monde, les téléphones intelligents ont fait leur apparition sur le marché durant les dernières années et la technologie est toujours en amélioration. Il y a probablement près de la moitié des trappeurs qui possèdent ces gadgets, encore plus chez les jeunes. Dans mon cas, accusant un peu de retard sur mes amis et ma famille, j’ai acheté mon premier appareil à l’automne 2012 sans grande ambition. Cela fait un an et demi que j’utilise ce type d’appareil, dans mon cas, un HTC One V, et je ne peux plus m’en passer pour plusieurs raisons. À la trappe, comme à la chasse et la pêche, il est fort intéressant de pouvoir se connecter sur internet presque par tout pour vérifier par exemple la météo, l’heure des marées ou même répondre à des courriels!  L’application la plus intéressante que j’ai trouvée sur ma ligne de trappe est l’utilisation d’un GPS combiné à GoogleMap. Un outil fort intéressant pour la prospection sur le terrain en temps réel! Une alternative intéressante aux GPS de terrain avec photos aériennes que je vous invite à découvrir!

Le téléphone intelligent

Je suis bien conscient que ce n’est pas tous les trappeurs qui possèdent des téléphones intelligents et je ne veux pas créer un engouement pour ces appareils avec cet article. Sachez à priori qu’ils ne sont pas indispensables pour piéger, loin de là. Le piégeage est une activité qui existe depuis très longtemps et les trappeurs ont toujours su réussir avec les moyens qui étaient disponibles. Oui, il y a eu une évolution, par exemple l’avènement de pièges plus humanitaires par le biais de l’Accord sur les normes internationales de piégeage sans cruauté au Canada. Le GPS, pour sa part, est un outil qui existe depuis plusieurs années et il est fort utile pour les amateurs de plein air. Dans le cas présent, le téléphone intelligent, je considère son utilisation sur la ligne de trappe comme un gadget, qui a sa part davantage, mais loin d’être nécessaire. Je ne discuterai pas du choix de l’appareil puisqu’il en existe une panoplie sur le marché. Je vais cependant attirer votre attention sur la grandeur de l’écran, plus il est large, plus son utilisation sera facilitée pour la prospection.

Utilisation à la prospection

Il y a deux principales raisons pour lesquelles j’effectue de la prospection sur le terrain. La première est pour aménager une nouvelle ligne de trappe dans un secteur donné. La deuxième est pour améliorer une ligne de trappe existante, afin d’en tirer encore plus profit en sauvant du temps. Dans les deux cas, je passe plusieurs heures sur GoogleMap afin de trouver des localisations potentiellement intéressantes, idéalement les meilleures! Je me rappelle d’une journée ou j’ai trouvé pas moins de 30 étangs à castors uniquement en recherchant des zones inondées ou de grandes superficies d’arbres morts sur les cartes satellites. Bien sûr, je n’ai pas réussi à accéder à tous ces endroits pour piéger, ni à trouver toutes les permissions. Dans certains cas, les étangs étaient inactifs ou encore inaccessibles, mais au final, certains de ces endroits constituent maintenant des arrêts payants sur ma ligne de trappe que je visite chaque année.

Pour les espèces terrestres comme le pékan, le renard ou le coyote, les cartes satellites permettent d’identifier les principaux corridors de déplacements, lesquels devront être validés avec une prospection sur le terrain. Pour le raton-laveur, j’utilise ces cartes pour trouver les endroits les plus susceptibles d’être visités lorsqu’ils seront en déplacement vers les sites d’hibernation afin de localiser mes boîtes-pièges. Si possible, je vais installer mes boites à proximité de ces endroits afin de capturer les plus gros mâles qui sortiront lors de périodes de redoux.

Votre appareil intelligent sera fort utile si par exemple vous venez d’obtenir l’autorisation pour piéger sur une propriété que vous n’aviez pas identifiée préalablement en prospectant à l’aide de votre ordinateur et GoogleMap. La première visite d’une propriété est toujours un moment de bonheur pour moi – l’aventure commence et la découverte d’un nouveau ‘’hot spot’’ est toujours accompagnée d’un sourire! Au fil des années, j’ai remarqué que nous passons souvent à côté de bons endroits pour tendre des pièges puisque nous n’avons pas fait une bonne prospection préalablement avec les cartes satellites. Il n’y a rien de plus frustrant que de préparer des installations à l’avance – durant l’été – et découvrir une bonne localisation pour un enclos à l’automne lorsque les feuilles sont tombées. Il est souvent difficile de déplacer un enclos une fois en place. Il est donc important de bien localiser nos installations à la première visite pour éviter une charge de travail par la suite.

Depuis l’an dernier, lorsque j’ai accès à une nouvelle propriété, j’ouvre mon téléphone intelligent en arrivant afin d’avoir un bon aperçu des différentes variables d’intérêts comme les cours d’eau, lacs, méandres abandonnés, jonctions d’habitats ou même les étangs à castors. Je peux ainsi trouver dès la première visite, les meilleurs endroits pour placer mes boites-pièges, localiser un enclos à canidés ou encore, pour piéger la loutre!

Accessoires utiles

Il y a quelques accessoires incontournables afin de faciliter ou rendre l’utilisation de votre téléphone encore plus intéressante. Plusieurs d’entre-vous devez déjà posséder un étui de protection pour votre appareil, si ce n’est pas le cas, je vous le recommande fortement afin de maximiser la protection de votre achat. J’ai une préférence pour les étuis de la compagnie ‘‘Otter box’’ qui sont conçus pour résister à presque toutes les conditions possibles, selon le modèle offert. Un second incontournable est l’écran de protection transparent qui sert à éviter de grafigner l’écran. Un fil pour conserver la batterie chargée est fort utile – surtout lorsqu’on utilise l’appareil durant toute une journée de prospection.

Il est aussi possible de trouver plusieurs logiciels gratuits sur internet afin d’utiliser son téléphone intelligent de la même manière qu’un GPS de terrain. Cependant, il n’y a rien de plus pratique qu’un bon GPS de la marque Garmin afin de prendre des points intermédiaires (waypoints) et des traces sur le terrain. En saison de trappe, souvent avec des gants et les mains sales, il s’avère plus approprié et surtout, plus facile l’utilisation d’un GPS à touches.

Conclusion

Les nouvelles technologies rendent service à plusieurs sphères de la société qui est continuellement en changement. Certaines technologies ont un intérêt pour le piégeur. Il y a une dizaine d’années, les GPS commençaient à être utilisés par les piégeurs et autres utilisateurs du plein air, aujourd’hui cet outil est presque un incontournable pour tous les amants de la nature. Sur ma ligne de trappe, mon GPS est probablement le seul outil qui m’obligerait à virer de bord en cas d’oubli, puisqu’il me permet de retrouver bon nombre de mes pièges et collets facilement et sans perdre de temps. Désormais, mon téléphone intelligent est un outil fort pratique sur ma ligne de trappe lors de mes sorties de prospection. En complément à ma prospection sur GoogleMap, il me permet de repérer rapidement les variables d’intérêts que j’irai explorer sur le terrain.

Crédit Photos : Antoine Martineau-Rousseau

 

Etiquetas / Tagged under:
  • Tweets